Réforme des retraites: La bataille du PAM

0
Le PAM ne chôme pas. Arrivé deuxième à l’issue des législatives, la formation d’Elyas El Omari qui a choisi, dès le départ, de tourner le dos au PJD en décidant de jouer pleinement la carte de l’opposition, fait montre d’un activisme parlementaire assez singulier. Cette formation est décidée à remettre en équation le lourd dossier de la réforme des retraites, dernière loi passée au forceps par l’ancienne majorité. Au grand dam des syndicats qui y ont vu une fuite en avant des plus politiciennes qui ne règle en rien la problématique question des régimes de retraites. Pour ce faire, le PAM fourbit ses armes pour interpeller, dès la prochaine session parlementaire, le futur exécutif sur un dossier jugé explosif par les partenaires sociaux. Aziz Benazzouz, chef du groupe du PAM à la Chambre des conseillers, a remis au président de la chambre (le pamiste Hakim Benchamach) le rapport de la commission d’enquête qu’il dirige depuis août 2016 et qui a passé au crible les comptes de la Caisse marocaine des retraites (CMR) et procédé à l’audition de plusieurs responsables impliqués dans cette réforme. Ledit rapport promet d’ores et déjà de susciter des débats aussi passionnés que houleux. Car la réforme de la CMR qui gère les pensions des fonctionnaires est toujours assimilée à une bombe à retardement. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que la Cour des comptes a jugé, dans l’un de ses rapports, que les mesures prises dans le cadre de cette réforme étaient insuffisantes. L’institution dirigée par Driss Jettou sait de quoi il retourne puisque les lourds passifs liés aux retraites avait été traités en partie par l’actuel Président de la Cour des comptes. A l’époque, D. jettou était à la Primature.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus