Réformes des retraites : D. Jettou épingle les insuffisances

0
Le Premier Président de la Cour des comptes, Driss Jettou n’a pas ménagé ses mots quant à la réforme des retraites, passée au forceps par le gouvernement Benkirane. Lors d’une réunion commune entre les trois commissions permanentes de la chambre des conseillers, soit la Commission des finances, de la planification et du développement économique, la commission de justice, de législation et des droit de l’Homme, et la commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales, et consacrée à la présentation du rapport élaboré par la Cour des comptes sur la Caisse marocaine des retraites, D. Jettou a affirmé que la réforme des régimes de retraite n’a pas apporté de solutions radicales aux dysfonctionnements structurels du système en général et du régime des pensions civiles en particulier. Ces dysfonctionnements du régime des pensions civiles étant le résultat des principaux critères qui fondent ce régime, du rythme de promotion dans la fonction publique et l’augmentation incessante des salaires. Pour D. Jettou, cette réforme permettra d’augmenter la durabilité du régime des pensions civiles d’environ 6 ans et de baisser ses dettes implicites à l’horizon des 50 prochaines années, d’environ 57%. Cependant, il a fait remarquer que la réforme n’a pas touché certains critères de base du régime de pensions civiles, « ce qui rend cette réforme insuffisante pour assurer la durabilité et l’équilibre du système sur le moyen et long terme ». Les prévisions en matière d’actuariat confirment l’épuisement des réserves totales du régime en 2028 malgré la hausse des contributions et de l’âge de retraite et la baisse des cotisations annuelles.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus