Réfugiés : les pays riches mis à l’index par Oxfam

0
Oxfam, ONG britannique, vient de publier un rapport alarmant sur les réfugiés. Les six pays les plus riches du monde en accueillent moins de 9%. Dès lors, ce sont les pays les plus pauvres qui doivent prendre en charge l’accueil de la majorité des réfugiés. L’organisation internationale appelle les Etats à réagir face à ce déséquilibre. France, Allemagne, Royaume Uni, Etats-Unis, Chine et Japon, les six pays les plus riches du monde qui représentent plus de la moitié de l’économie mondiale, n’ont accueilli que 2,1 millions de réfugiés. Sur un total de 23 millions dans le monde.
Ce sont donc des pays plus pauvres comme la Turquie, le Liban, les Territoires Palestiniens, la Jordanie, le Pakistan ou encore l’Afrique du Sud qui en accueilent 50% alors que leurs économies participent à hauteur de 2% à la croissance mondiale. Oxfam appelle donc à une meilleure répartition dans l’accueil des réfugiés.
« C’est un défi, mais il s’agit de trouver une réponse globale coordonnée entre tous les pays, explique Maya Mailer, qui dirige le département des politiques humanitaires à Oxfam. A la fois en termes d’accueil des réfugiés, mais aussi de soutien aux pays à faible et moyen revenus. En ce moment, les pays européens ont tendance à réduire l’immigration, à mettre en place des frontières plutôt que d’offrir aux réfugiés un lieu et des moyens légaux pour vivre en sécurité. »
Dans deux mois, l’ONU organise une réunion à New York pour aborder la crise des migrants et tenter de trouver des solutions. Oxfam espère que les dirigeants du monde entier prennent conscience de ce déséquilibre d’ici-là.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus