Région Rabat-Salé-Kénitra: Un PDR qui cible la prospérité et l’épanouissement

0 105

Lundi 3 juillet, le voile a été levé sur le programme de développement régional (PDR) de la région Rabat-Salé-Kénitra lors de la session ordinaire du conseil de la région.
Baptisé « Rabat-Salé-Kénitra, une terre d’ambitions et d’excellence », le programme de développement régional
affirme vouloir mettre le capital humain au centre de son modèle de développement. A travers différents projets, la région mise également sur la culture, l’éducation, la préservation de l’environnement et la qualité urbaine.
Pour un investissement global de 5,5 MMDH, le PDR de la région Rabat-Salé-Kénitra s’articule autour de 3 axes stratégiques.
1/ Permettre à chacun de bénéficier des mêmes chances de réussite et de qualité de vie.
Un axe dont la concrétisation se traduit par une enveloppe de 1,4 MMDH d’investissements, soit 24% du budget global alloué à la région. Parmi les principaux chantiers lancés, l’accompagnement de la montée en puissance des compétences, à travers la promotion de l’éducation rurale, péri-urbaine et dans les quartiers défavorisés. Pour ce faire, le PDR de la région Rabat-Salé-Kénitra prévoit la création, entre autres, de 15 écoles communautaires avec logement pour enseignants, internats et services de transport scolaire pour 50 MDH; l’équipement de 300 classes du préscolaire pour 15 MDH, et la mise en place d’une bourse régionale d’excellence pour les élèves pour un montant de 5 MDH.
Par ailleurs, une contribution à hauteur de 60 MDH au schéma directeur régional de la formation continue des élus et des fonctionnaires des collectivités territoriales est également de la partie.
D’une autre part, une enveloppe de 680 MDH est prévue pour des projets de mise à niveau des zones rurales et des zones urbaines, ainsi que pour le développement de l’offre de santé régionale, à travers un appui financier pour la mise en place d’un réseau composé d’une structure hospitalière de niveau régional, de 7
centres médicaux au niveau des préfectures et des provinces, et de 7 unités mobiles hospitalières de soins intensifs et ambulances. Le tout pour un investissement de 77 MDH.
Selon le PDR de la région Rabat-Salé-Kénitra, le deuxième axe qui ambitionne un développement équilibré sur l’ensemble du territoire nécessitera un investissement de 3,1 MMDH, soit 46%
du budget global. Restaurer les grands équilibres environnementaux, ainsi que de la mobilisation
et la valorisation des ressources en eau représentent autant d’enjeux. Le PDR prévoit un soutien financier aux projets de barrages d’irrigation et collinaires, de bassins de rétention d’eau et de systèmes de pompage solaire; ainsi que la création d’un fonds d’urgence aux sinistrés des inondations et autres catastrophes naturelles. Ce dernier sera doté de 20 MDH mobilisables à l’horizon 2021.
Par ailleurs, le PDR envisage l’élaboration d’un programme de gestion intégrée du Littoral pour 7 MDH, ainsi qu’un appui financier aux projets de création de décharges contrôlées et de réhabilitation de décharges pour 30 MDH.
Au niveau urbain, une contribution financière de 300 MDH est prévue pour le développement du projet d’extension du tramway vers Témara Sud et dans la ville de Salé Nord.
Quant au 3ème axe qui ambitionne de libérer les énergies et le potentiel de croissance du territoire, il nécessite 1,05 MMDH d’investissements, soit 16% du budget global alloué à la région.
Il prévoit le soutien à l’innovation et les filières économiques à travers des projets de 635 MDH, un dispositif régional Emploi et Formation Professionnelle de 181 MDH, et un renforcement de l’offre d’accueil foncière et immobilière ainsi que du marketing territorial pour 204 MDH.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus