The news is by your side.

Régionales de l’investissement de la BCP : L’industrie pharmaceutique et médicale au cœur des débats à Rabat

0 206

En introduction, Ryad Mezzour a procédé à un état des lieux de l’investissement en insistant sur l’importance de renforcer la souveraineté nationale dans le domaine de l’industrie. Il a ainsi déclaré que « le Maroc fait de l’investissement un des piliers stratégiques de son développement, conformément aux Hautes Orientations Royales et en application aux recommandations du Nouveau Modèle de Développement. Le gouvernement s’y emploie en renforçant la dynamique d’un investissement créateur d’emplois et de valeur a­n de positionner le Maroc en tant que hub continental et international. Nous sommes en passe d’honorer ce pari grâce à plusieurs mesures entreprises, dont la Banque de projets qui vise la substitution aux importations. Cette dernière, depuis son lancement par le ministère en septembre 2020, s’est adaptée au contexte mondial pour donner naissance à la task-force Souveraineté Industrielle. À ce jour, la task-force a reçu 1.065 projets d’investissement, d’un montant global de 46 Mrds DH, qui devraient permettre de créer quelque 250.000 nouveaux emplois, d’assurer la substitution à l’import d’une valeur de 62,6 Mrds DH et de renforcer l’export à hauteur de 70,5 Mrds DH ».

Les chiffres avancés par le ministre font écho aux réalisations de la précédente édition partagées par Jalil SEBTI, D.G de la Banque commerciale au sein du groupe BCP. Celle-ci a en effet permis d’identifier plus de 700 intentions d’investissement, représentant près de 16,3 Mrds DH, dont 9,5 Mrds DH de besoins de financement. 257 projets ont, à ce jour, reçu un accord de déblocage d’un montant total dépassant les 2,5 Mrds DH, ce qui représente 26% des besoins de financement exprimés. Les Régionales de l’Investissement 2021 ont également permis de réaliser plus de 500 workshops en faveur des investisseurs dans l’ensemble des villes visitées.

Après une première édition axée sur la relance de l’investissement, l’accent est également mis cette année sur le développement des exportations et l’accès aux marchés ; aussi, chaque escale mettra le focus sur un secteur clé pour l’économie nationale, avec la volonté d’accompagner l’écosystème industriel du Royaume. L’autre nouveauté réside dans l’apport, par la Banque Populaire et par les filiales, de solutions adaptées aux besoins du secteur à l’honneur dans chaque étape.

L’escale de Rabat s’est articulée autour de trois panels dédiés respectivement aux thèmes : « Secteur de l’industrie pharmaceutique et médicale », « Leviers de développement des investissements et des exportations dans la région » et « Dispositif d’accompagnement et de financement ». Au cours du premier panel, il a été question de la souveraineté sanitaire du Maroc, mais aussi de l’avancée qu’a connue la couverture médicale avec plus de vingt-deux millions d’assurés supplémentaires. Cette opportunité, conjuguée à l’instauration de la préférence nationale, devrait stimuler l’investissement et permettre le développement du tissu industriel aussi bien dans l’industrie pharmaceutique que dans celle des dispositifs médicaux, dont le niveau d’activité pourrait doubler en l’espace de 5 ans.

Le deuxième panel a mis en exergue les enjeux liés à la souveraineté industrielle ainsi que le développement du Made In Morocco. Le potentiel d’exportation de la Région Rabat-Salé-Kénitra dans les principaux secteurs identifiés dépasse les 87 Mrds DH. Les intervenants n’ont pas manqué de revenir sur la nécessité d’intégrer la décarbonation comme levier de compétitivité, notamment pour adresser les marchés internationaux.

Durant le troisième panel, le débat a été axé sur les dispositifs de financement et d’accompagnement. Les intervenants ont détaillé l’ensemble des programmes d’appui et de soutien aux TPME. À cette occasion, Maroc Leasing, partenaire de l’industrie pharmaceutique et médicale avec plus de 200 MDH distribués à ce secteur, a présenté son offre Medical Leasing, assortie de conditions d’octroi très avantageuses.

À l’issue de la rencontre, quatre conventions de partenariat ont été signées. Les deux premières lient la Banque Populaire au Moroccan Medical & Biomedical Industries Cluster (MMI), tandis que les deux autres engagent la Banque et la Fédération Marocaine de l’Industrie et de l’Innovation Pharmaceutiques (FMIIP). Celles-ci portent sur l’accompagnement des entreprises et des salariés du secteur de ces deux écosystèmes industriels. L’étape s’est poursuivie l’après-midi avec près de 100 workshops qui ont permis à de nombreuses entreprises de bénéficier d’un conseil et d’un accompagnement personnalisé de la part d’experts de la Banque ainsi que de ses principaux partenaires présents, lors de rencontres individuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.