Répercussions de la sécheresse : Les céréales ont coûté plus de 11 milliards en 7 mois

0 96

Les impacts de l’extrême sécheresse que le Maroc a subi durant la campagne 2015-2016 ont commencé à se ressentir. C’est du moins ce que laissent entendre les chiffres de l’Office des changes qui précise que les approvisionnements en produits céréaliers ont grimpé de 21,3 % atteignant ainsi 11,1 milliards de dirhams (Mrds Dhs) à fin juillet 2016 au lieu de 9,1 Mrds Dhs durant la même période un an auparavant. Cette augmentation a été attribuée essentiellement à la hausse des importations de blé et d’orge. Dans le détail, l’Office précise que l’augmentation des importations de blé s’est chiffrée à 1,3 Mrds Dhs tandis que celle de l’orge a été 800 MDH.

Les achats de maïs ont quant à eux connu une diminution de 0,2 MMDH. Ceci n’empêche pas de préciser que la facture aurait été beaucoup plus salée si les prix d’importation de blé n’avaient pas reculé de 22 % en s’établissant à 2 034 Dirhams/T au lieu de 2 607 Dirhams/T un an auparavant, a noté l’Office en précisant que le prix du blé se situe en moyenne sur le marché international à 157 dollars/tonne contre 200,4 dollars/tonne à fin juillet 2015.
Rappelons que la campagne agricole 2015-2016 a été catastrophique notamment à cause d’un important déficit pluviométrique, d’une mauvaise répartition spatiale et temporelle et d’une augmentation des températures durant l’automne.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus