Reprise de Mossoul : Deux mois de bataille, selon les Américains

0
Difficile est la progression de l’armée irakienne vers le cœur de la ville de Mossoul. Si la 9e division est entrée dans le quartier Al-Salam où elle aurait pris le contrôle d’un centre de commandement de l’organisation Etat islamique, les djihadistes continuent à tenir la dragée haute face à l’armée irakienne.
L’avancée est difficile dans cette immense zone urbaine. Les forces spéciales irakiennes mènent une percée depuis plusieurs semaines uniquement depuis l’est de la ville de Mossoul. Il leur est donc très difficile de maintenir leur position. Les militaires se retrouvent systématiquement encerclés. Car il ne suffit pas d’avancer, il faut aussi s’assurer dans chaque quartier repris qu’aucun djihadistes ne demeure caché. Les snipers de l’organisation Etat islamique connaissent très bien la ville et les attaques à la voiture piégée se multiplient.
D’autre part, ces combats se déroulent dans la deuxième plus grande ville d’Irak où pourraient encore vivre plus d‘un million d’habitants. Difficile donc pour l’armée d’avancer tout en tentant d’épargner les civils. De plus en plus de familles fuient les combats. Certains habitants arrivent blessés ou morts. A l’heure actuelle les Nations unies comptent plus de 80 000 personnes déplacées en besoin d’aide humanitaire.
La reprise de Mossoul s’avère des plus compliquées au regard des dégâts collatéraux que les responsables irakiens veulent éviter. C’est ce qui pousse les Américains à souligner que la reprise de Mossoul demande encore plus de temps que prévu. Le délai de deux mois de combats est déjà avancé. A l’heure où les raids aériens de la coalition, menée par les USA, se font aussi au détriment des civils. Une erreur d’aiguillage aurait conduit au bombardement d’un marché occasionnant des dizaines de morts et de blessés. Pour une guerre chirurgicale…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus