Reprise de Mossoul: Les civils paient un lourd tribut

0
Des dizaines de civils ont péri ces derniers jours à Mossoul-Ouest dans des raids aériens contre le dernier grand fief de Daech en Irak. Le chef des forces américaines au Moyen-Orient a qualifié ces morts de « terrible tragédie ».
L’aviation irakienne et celle de la coalition internationale antijihadiste conduite par les États-Unis, bombardent la deuxième ville du pays pour soutenir les troupes engagées au sol contre l’EI. Samedi, la coalition a reconnu avoir procédé à un raid aérien le 17 mars dans un secteur de la ville où des pertes civiles ont été rapportées, sans préciser de quel secteur il s’agissait. Une enquête a été ouverte.
Au début du mois, la coalition avait par ailleurs jugé « probable » qu’au moins 220 civils aient été tués « involontairement » dans ses frappes aériennes contre l’EI en Irak et en Syrie depuis 2014. « Nous continuerons de prendre des mesures exceptionnelles pour éviter de frapper les civils », a ajouté le général Joe Votel.
« Le combat à Mossoul est difficile » du fait de l’imbrication des djihadistes dans la population civile, a-t-il précisé. Selon lui, les forces irakiennes et la coalition ont « pris des mesures délibérées pour réduire au maximum les souffrances » de la population. L’armée de l’air irakienne n’a jamais publié d’estimation de ses victimes civiles depuis le début de sa campagne contre l’EI à Mossoul en octobre.
L’ONU a de son côté appelé les forces impliquées à Mossoul à « tout faire » pour protéger les civils alors que les combats se concentrent près de la vieille ville, un dédale de rues densément peuplé.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus