Reprise du championnat et non des championnats: Un scénario risible de Faouzi Lekjâa!

Au moment où plusieurs clubs de football ne veulent plus de la reprise des championnats de toutes divisions et disciplines confondues, l’arrêt qui a duré plus de deux mois ayant tout perverti, Faouzi Lekjaâ, président de la FRMF, s’est trituré les méninges pour proposer au ministère de la Santé un scénario risible : la reprise uniquement de ladite BOTLA de Première division.

0 5 048
Reprise du championnat et non des championnats : Un scénario risible de Faouzi Lekjâa!

La reprise des compétitions sportives organisées par la FRMF ne concerne pas uniquement le football mais tous les autres sports organisés sous l’égide des fédérations sportives. Dans les sports collectifs en particulier, un championnat est un package de plusieurs divisions dont le système ne se contente pas du classement, des vainqueurs mais aussi des montées et des descentes. Sauf pour la FRMF et plus particulièrement chez son président ‘’multicasquettiste’’ comme ces apparatchiks galonnés, on croit savoir que l’on envisage de reprendre uniquement les matches de la Première Division de la BOTOLA PRO. Risible parce que le protocole sanitaire que l’on voudrait concocter avec les autorités sanitaires doit d’abord être fondé sur la faisabilité sportive de l’organisation pour terminer un championnat d’une division qui exige une mise à jour d’une quinzaine de matches pour entamer le reste des rencontres qui est de neuf journées, soit 72 matches.

Dès lors il n’y a pas que la santé des joueurs qui est menacée mais aussi le coût de l’organisation de ce championnat qui ne peut en aucune manière être public. 

Il est à rappeler que la FRMF est une fédération sportive « habilitée » par le ministère de la Jeunesse et des Sports depuis octobre 2015. Une habilitation illégale car les associations sportives qui y sont affiliées n’ont pas été agréées et la plupart ne sont pas encore agréées. F. Lekjâa est allé même jusqu’à supprimer des statuts de la FRMF l’obligation des associations à être agréées par le ministère. Qu’en pense le nouveau ministre du sport ?

A-t-il les coudées franches et le courage politique pour recadrer le président de la FRMF, pointé du doigt dans le rapport PwC qui a épinglé la gouvernance de la CAF ? 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus