Résultats OCP : Un premier semestre dans le rouge

0 57

Dans une conjoncture mondiale difficile pour l’industrie des phosphates, le Groupe OCP affiche des réalisations financières en baisse au titre du 1er semestre 2016 comparativement à une année auparavant. Le chiffre d’affaires consolidé de l’Office sur la période ressort ainsi en baisse de 9,4% à 21,7 Mrds Dhs compte tenu d’un effet prix négatif (baisse des prix sur le marché du phosphate de l’ordre de 30%) atténué par un effet volume positif (hausse des volumes exportés de 34,8% à 3,1 MT). Au niveau opérationnel, l’EBITDA perd 31,5% à 5,9 Mrds Dhs pour une marge de 27,3% contre 36,1% au S1 2015, tandis que le résultat d’exploitation s’effrite de 46,2% à 3,9 Mrds Dhs faisant ressortir une marge opérationnelle qui s’effondre de plus de 10 points passant de 30,1% au S1 2015 à 17,9% au S1 2016. Les performances opérationnelles de la société ont été impactées par le recul des revenues résultant de la baisse des prix des phosphates, non compensé par l’impact positif de la réduction des coûts des matières premières dont l’OCP a bénéficié durant les 6 premiers mois de 2016, ni des économies réalisées grâce au slurry pipeline qui s’élèvent à 436 M Dhs. Intégrant un résultat financier qui renoue avec le positif à 492 M Dhs grâce au bilan de change positif de 493 M Dhs et la hausse des produits de placement de près du double à 468 M Dhs, le RNPG perd 23,2% à 3,1 Mrds Dhs affichant ainsi une marge nette de 14,2% contre 16,7% une année auparavant. En social, le chiffre d’affaires concède 14% à 20,6 Mrds Dhs, pour un REX en régression de 41,5% à 3,6 Mrds Dhs. Enfin, la capacité bénéficiaire s’effrite de 50,5% à 2,0 Mrds Dhs. Au niveau bilanciel, l’endettement net de l’OCP progresse de 10% pour s’établir à 38,8 Mrds Dhs, portant ainsi le Gearing de la société à 60,6% contre 55,3% à la même période une année auparavant. Au volet solvabilité, le ratio charge d’intérêts sur EBE se détériore fortement passant de 4,4% au S1 2015 à 8,1% au S1 2016, tout en restant à des niveaux largement soutenable pour la société. De son côté le fonds de roulement du Groupe se détériore de 36% à 10,6 Mrds Dhs suite au maintien d’un niveau élevé d’investissements durant la période pour un montant de 5,1 Mrds Dhs, tandis que le BFR s’améliore en diminuant de 42,9% suite notamment à la baisse des stocks. En termes de perspectives, le management de la société estime que le cycle baissier que connaît le secteur aurait presque atteint son niveau plancher et que le marché s’orienterait vers une reprise graduelle. De même, les fondamentaux solides du secteur restent convaincants du fait d’une demande pour la nourriture supérieure à l’offre. Dans ce sens, l’OCP escompte maintenir ses efforts en terme d’investissement et d’innovation, ainsi que mettre en avant son avantage concurrentiel afin de maintenir des niveaux de marges largement supérieurs à ceux du secteur. Pour ce, le Groupe ambitionne de capitaliser sur la 3ème usine intégrée d’engrais qui devrait être opérationnelle prochainement et qui viendrait s’ajouter à la 2 ème usine à JORF LASFAR PHOSPHATE HUB mise en service au S1 2016.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus