Retour du Maroc à l’Union Africaine: Initiative royale bénie par le Parlement

0
C’est en séance plénière que la Chambre des représentants a ratifié, ce mercredi, l’Acte ouvrant la voie du retour du Maroc dans le giron de l’Union africaine. Pour ce faire, la diplomatie marocaine s’est mobilisée pour expliquer les tenants et aboutissants de ce dossier qui soulève plusieurs questions relatives au tracé des frontières du Royaume, de la souveraineté sur les provinces sahariennes et du départ (ou non) de la fantomatique RASD de l’organisation panafricaine. Ainsi, Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères, et Nasser Bourita, ministre délégué au MAEC, ont été présents pour expliciter les arguments liés au retour Maroc au sein de l’Union africaine (UA). Encore faut-il préciser qu’avant la ratification en séance plénière du projet de loi relatif à l’Acte constitutif de l’UA, les deux ministres fourniront devant la commission des Affaires étrangères les arguments motivant ce retour du Maroc qui vise, pour rappel, la défense de l’intégrité territoriale et la souveraineté du royaume sur ses provinces du Sud.
Le Maroc, rappelle-t-on, a déjà entrepris les démarches nécessaires auprès de l’UA depuis quelques mois déjà et la machine diplomatique tourne à plein régime pour convaincre les pays amis du Royaume du bien fondé de l’initiative marocaine. Plus, le Roi a fait plusieurs déplacements dans plusieurs capitales africaines, y compris celles qui comptent parmi les plus francs supporters du mouvement sécessionniste, en vue de les amener à changer de focale pour ce qui est du dossier du Sahara, principale cause nationale du Royaume. Et d’autres déplacements sont encore programmés dans d’autres pays à la veille du sommet d’Addis-Abeba qui officialisera, fin janvier courant, le retour du Maroc à l’UA. Déplacements qui, il faut le souligner, ont été porteurs.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus