viagra prix en pharmacie tunisie j'ai pris du viagra achat viagra en ligne sans ordonnance forum cialis 20mg durée de péremption cialis 20mg erfahrungen ou acheter priligy sans ordonnance kamagra lyon acheter cialis 28 intervalle prise antibiotique pharmacie agréée en ligne cialis

Retrait érythréen de Tigré: La pression maintenue sur Addis-Abeba

Les troupes érythréennes combattant dans la région du Tigré « ont commencé à évacuer », un jour après que les pays du G7 ont appelé à leur retrait rapide, a assuré, l’Ethiopie.

0
Retrait érythréen de Tigré: La pression maintenue sur Addis-Abeba

Le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a annoncé la semaine dernière que les forces érythréennes quitteraient le Tigré, trois jours après avoir finalement reconnu leur présence et face à des informations faisant état de massacres et de violences sexuelles généralisées.

Mais les habitants de certaines villes du Tigré ont continué à signaler la présence de soldats érythréens ces derniers jours. Le G7 a estimé, vendredi, que leur départ devait être « rapide, inconditionnel et vérifiable ».

Dans un communiqué publié sur Internet samedi soir, le ministère éthiopien des affaires étrangères a déclaré que le processus avait commencé. « Comme annoncé la semaine dernière, les troupes érythréennes qui avaient franchi la frontière lorsqu’elles ont été provoquées par le TPLF ont maintenant commencé à évacuer », précise le texte, ajoutant que l’armée éthiopienne est, désormais, « chargée de garder la frontière nationale ».

Le TPLF est le Front populaire de libération du Tigré, ancien parti au pouvoir au Tigré, qui a dominé la politique nationale en Ethiopie pendant près de trois décennies avant l’arrivée au pouvoir d’A. Ahmed en 2018.

Il a envoyé des troupes au Tigré en novembre, une décision qui, selon lui, a fait suite à des attaques du TPLF contre des camps de l’armée fédérale.

Addis-Abeba et Asmara ont longtemps nié que les Erythréens étaient actifs dans le Tigré, malgré les témoignages de résidents, de groupes de défense des droits humains, de diplomates et même de certains responsables civils et militaires éthiopiens.

Amnesty International et Human Rights Watch ont accusé les troupes érythréennes d’avoir notamment tué des centaines de personnes dans la ville tigréenne d’Axum en novembre.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

J'ai commencé à avoir des crises de migraine systématiques, alors je me suis rendu à la pharmacie www.europeangeneric.com pour obtenir des médicaments contre le vasospasme cérébral. Les maux de tête s'accompagnaient de fréquentes nausées, de douleurs musculaires, de troubles de la vue, de dépression, de vomissements et de troubles de la coordination des mouvements. Des analgésiques et des médicaments non stéroïdiens bien choisis ont permis de soulager rapidement les symptômes de la migraine et de réduire le risque de complications telles que les crises, les accidents vasculaires cérébraux et les gonflements du cerveau.