Riyad veut pousser Palestiniens et Israéliens à renouer le dialogue

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a opposé un refus à l’appel de son homologue américain à normaliser ses relations avec Israël. «La seule chose qui peut ramener une paix et une stabilité durables dans la région est un accord entre Palestiniens et Israéliens», a-t-il laissé entendre à son vis-à-vis US, selon Reuters.

0
Fayçal ben Farhane ben Abdallah al-Saoud, chef de la diplomatie saoudienne plaide pour renouer le dialogue entre Palestiniens et Israéliens

Lors d’une intervention jeudi 15 octobre par visioconférence à l’Institut de Washington pour la politique au Proche-Orient,  Fayçal ben Farhane ben Abdallah al-Saoud, chef de la diplomatie saoudienne, a répondu à l’appel de Mike Pompeo, chef du département d’État américain, excluant tout accord de « normalisation des relations avec Israël », relate Reuters.

En Arabie saoudite, «nous pensons qu’en ce moment les efforts doivent se concentrer sur le retour des Palestiniens et des Israéliens à la table des négociations», affirme le ministre. «Une normalisation des relations entre Israël et l’Arabie saoudite est peu probable de sitôt». Dans le même sens, le diplomate assure qu’«en fin de compte, la seule chose qui peut ramener une paix et une stabilité durables dans la région est un accord entre Palestiniens et Israéliens».

En début de semaine, suite à un entretien avec son homologue saoudien dans le cadre du dialogue stratégique entre les deux pays, M. Pompeo a déclaré à Riyad espérer «que l’Arabie saoudite examinera la question de la normalisation de ses relations avec Israël, et nous tenons à la remercier pour l’aide qu’elle a fournie pour le succès des accords d’Abraham [les accords de paix entre Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn, ndlr] jusqu’à présent».

Le chef de la diplomatie US a ajouté qu’il «espérait que le royaume saoudien encouragera l’Autorité palestinienne à reprendre les négociations avec Israël». Enfin, M. Pompeo a souligné que «l’Arabie saoudite était une force de stabilisation dans la région du Moyen-Orient et que son pays était engagé à ses côtés pour faire face aux activités de l’Iran».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus