RNI-UC chez le PJD: Le pragmatisme d’A. Akhannouch

0
Aziz Akhannouch, président du Rassemblement National des indépendants (RNI) a réitéré la volonté de son parti d’intégrer le gouvernement en compagnie de l’Union Constitutionnelle, étant donné qu’ils constituent ensemble un groupe parlementaire commun.
« La réunion avec le chef de gouvernement désigné a été très importante. A cette occasion, nous l’avons félicité de la confiance accordée par le Souverain », a déclaré A.Akhanouch, accompagné de Mohamed Sajid, secrétaire général de l’UC, lors d’un point de presse au siège du PJD à l’issue de sa rencontre avec S.E.El Othmani.
Et de conclure : « Nous faisons confiance à M.El Othmani et nous lui laissons le temps d’aboutir à ce qui est dans l’intérêt de notre pays.» Autre interlocuteur, autre langage. Les conditions naguère mises en avant par le RNI pour la constitution d’un Exécutif fort, expurgé de l’Istiqlal et remplacé par l’USFP, n’ont pas été exprimées, du moins ouvertement devant les médias, par le patron du RNI. Un changement d’attitude ou une réserve de bon aloi à l’égard de leur hôte du PJD ? En tout cas, le pragmatisme d’Akhannouch n’est plus à souligner.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus