Sécurité des vols vers les USA: Les Marocains privés de PC et de tablettes à bord

0
Les passagers voyageant à destination des USA devraient sacrifier à une nouvelle mesure de sécurité qui entre dans le cadre de la lutte antiterroriste : mettre en soute ordinateurs et tablettes. Les Marocains sont concernés et la RAM a pris note et réagi en informant sa clientèle. Mais les Marocains ne sont pas les seuls à devoir plier à cette nouvelle exigence US. Car à compter de samedi, quelque 50 vols quotidiens de neuf compagnies aériennes (Royal Jordanian, EgyptAir, Turkish Airlines, Saudi Airlines, Kuwait Airways, Royal Air Maroc, Qatar Airways, Emirates et Etihad Airways) seront donc affectés au départ de dix aéroports : Amman, Le Caire, Istanbul, Jeddah, Riyad, Koweït, Doha, Dubaï, Abou Dhabi et Casablanca. Huit pays sont concernés, tous alliés ou partenaires des États-Unis : la Jordanie, l’Égypte, la Turquie, l’Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar, les Émirats arabes unis et le Maroc. Première à protester, Ankara a demandé à Washington « de revenir en arrière ou d’alléger » cette mesure qui affectera ses ressortissants voyageant en avion.
Peu après, Londres a emboîté le pas aux États-Unis. L’interdiction britannique vise la Turquie, le Liban, la Jordanie, l’Égypte, la Tunisie et l’Arabie saoudite et s’applique à tous les vols directs en provenance de ces pays et à destination du Royaume-Uni. Quatorze compagnies sont concernées, parmi lesquelles British Airways et easyJet. Paris et Ottawa ont également dit réfléchir à une interdiction similaire. Seul Berlin a écarté cette mesure pour l’instant.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus