La Shoah banalisée par le général Golan

0 72

Un scandale pour Netanyahou

Le chef d’état-major adjoint, le général israélien Yaïr Golan, avait affirmé la semaine dernière, avant de se rétracter, qu’il identifiait au sein de la société israélienne l’existence de phénomènes semblables à ceux que l’on trouvait en Europe avant la Seconde Guerre mondiale. C’est ce qui a poussé le Premier ministre israélien a le tancer lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement. Pour Benyamin Netanyahu, les commentaires du numéro deux de l’état-major israélien sont tout simplement scandaleux. « La comparaison suggérée par les propos du chef d’état-major adjoint est révoltante. Elle est sans fondement et fait du mal à la société israélienne. En outre, elle banalise la Shoah elle-même. Le chef d’état-major adjoint est un officier qui a beaucoup de mérite, mais sa prise de position était une erreur totale. Et je ne peux l’approuver », a-t-il déclaré.
L’opposition de gauche a rejeté ces accusations en soulignant le fait que Netanyahu lui-même a utilisé à maintes reprises dans le passé la Shoah à des fins politiques. S’il y a quelqu’un qui comprend ce qui est de banaliser l’Holocauste c’est bien lui, affirme notamment le parti colombe Meretz. Au Parti travailliste on accuse le Premier ministre de cynisme. Plusieurs députés estiment que B. Netanyahu tente de détourner l’attention d’un rapport sur les échecs israéliens lors de l’opération militaire à Gaza en juillet 2014.
De son côté, la Liste arabe unifiée fait savoir que l’attaque contre le chef d’état-major adjoint provient des mêmes développements contre lesquels il met en garde : la montée du nationalisme militant et de l’extrême droite en Israël.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus