Siemens Maroc – Les pales de Tanger

0 94

Le Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy, le Ministre de l’Energie, des Mines, de l’eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, et le CEO de Siemens Wind Power and Renewables, Markus Tacke.

Le souffle vert commence à s’installer durablement dans le royaume. En effet Siemens vient de convenir avec le gouvernement de la construction d’un site de production de pales pour éoliennes terrestres à Tanger. Pour un investissement total de plus de 100 millions d’euros, l’usine desservira les marchés éoliens d’Afrique du Nord, du Moyen Orient et d’Europe et offrira près de 700 emplois. La construction de l’usine devrait débuter dès le printemps 2016, avec une entrée en exploitation prévue pour le printemps 2017. Présent au Maroc depuis plus de 60 ans, Siemens entend accompagner la volonté ambitieuse du Royaume d’exploiter des sources d’énergie propres et renouvelables pour couvrir les 52 % de ses besoins énergétiques à l’horizon 2030, dont 20 % grâce à l’éolien. Siemens compte profiter de la position stratégique de la capitale du Détroit et la proximité d’un port aux normes internationales. Le futur site de production devrait s’étendre sur une superficie de 37 500 mètres carrés sur la zone industrielle de Tanger Automotive City, à 35 kilomètres environ du port de Tanger-Med. Situé idéalement entre l’Europe et l’Afrique, le port de Tanger-Med offre toutes les conditions requises pour la manutention et l’exportation des pales vers différentes destinations en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Europe. La future unité de Siemens à Tanger dont la production sera orientée en majeure partie vers l’export produira dans un premier temps des pâles de 63 mètres de long en composites, des pièces parmi les plus volumineuses produites actuellement dans le monde avec ce matériau. Le Maroc réussit ainsi la localisation de pièces plus complexes et plus techniques. Siemens, qui compte déjà à son actif plusieurs projets dans le domaine des énergies renouvelables au Maroc, tel que le parc éolien de Tarfaya, d’une capacité de 300 mégawatts ainsi que celui de Haouma de 50 mégawatts, réalisés avec le partenaire marocain Nareva, franchit un nouveau cap et s’engage avec le « Pays- Modèle » dans sa course vers la durabilité.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus