The news is by your side.

Situation explosive à Jénine : L’Autorité palestinienne joue avec le feu…

ANCFCC-Large-1100×280-1
0 222

Les Israéliens ont menacé d’une incursion pour mettre fin aux cellules de la résistance dans la ville de Jénine. Mais craignant que cette incursion ne provoque une escalade avec la bande de Gaza et ne fasse exploser la situation en Cisjordanie, ils se sont finalement résolus à laisser faire l’Autorité palestinienne que dirige Mahmoud Abbas.
Durant ces dernières semaines, des renforts des forces de sécurité palestiniennes ont été dépêchés dans la ville, pour la première fois depuis plusieurs années, sous l’œil vigilant des soldats israéliens. Et depuis samedi 20 novembre, elles se sont mises à exécuter la première partie de ce plan, en lançant l’assaut contre les périphéries de la ville.
Mais le riposte des jeunes palestiniens a été virulente et des accrochages armés ont eu lieu. Les forces palestiniennes se sont finalement résignées à se retirer. Mais ce n’est qu’un retrait tactique, signale le journal al-Akhbar dont certaines sources lui ont confirmé que les services de sécurité palestinienne sont décidés à entrer dans le camp et leurs opérations pourraient se poursuivre plusieurs semaines. Elles ont pour objectif d’arrêter des résistants et de confisquer les armes entre leurs mains au motif d’empêcher les forces d’occupation d’attaquer le camp.
La nouvelle qui a été révélée par les médias israéliens a été confirmée par Akram al-Rajoub, maire de Jénine, qui a affirmé que l’autorité palestinienne a pris la décision de mettre fin aux apparitions d’éléments armés « Nous allons traquer tous les éléments responsables du chaos sécuritaire. Ce qui se passe à Jénine relève des actions hors-la-loi », a-t-il dit lors d’une interview avec une radio locale, menaçant le Hamas « d’une riposte sévère ».
En plus du Hamas, deux autres organisations se côtoient à Jénine : les brigades d’al-Aqsa du Fatah et celles d’al-Qods du Jihad islamique.
Kamal Abou al-Rab, adjoint de Rajoub, a enchaîné en assurant : « nous avons une action sécuritaire continue et les obsèques de Wasfi ont été un indice très dangereux ».
Le 12 novembre, lors du cortège funèbre d’un responsable du Hamas et ancien ministre des Détenus Wasfi Qabha, des hommes encagoulés ont fait leur apparition parmi la foule. Appartenant aux brigades des Qassam, ils portaient des mitrailleuses automatiques sophistiquées. Dans le passé, ils étaient munis de fusils et d’engins explosifs de fabrication locale.
Depuis le début de l’an, la situation à Jénine, dans la ville et son camp est en pleine effervescence. Il y a eu 14 martyrs palestiniens dans des accrochages avec des soldats israéliens. Le check-point israélien al-Jalmat fait l’objet d’attaques incessantes aux tirs de feu et aux engins explosifs fabriqués localement. Les autres régions de la Cisjordanie occupée sont aussi le théâtre d’affrontements presque quotidiens. La semaine passée, les images d’une vidéo postée sur la Toile ont montré des soldats israéliens faisant l’objet de tirs nourris, dans la ville de Toubass, après avoir arrêté un jeune palestinien, prendre la fuite et le laisser par terre.
A Naplouse, un autre point militaire israélien établi au sommet de la montagne Jarizam faisait l’objet de tirs de feu, après la capture d’un jeune palestinien accusé d’exécuter des opérations contre les forces d’occupation.
Et en l’espace d’une semaine, la vieille ville sainte d’al-Qods avait un rendez-vous avec deux opérations de résistance successives : la première par le jeune de 16 ans Omar Abou Asab qui a attaqué deux soldats au couteau, puis celle de Fadi Abou Chkeidim qui au moyen d’une mitrailleuse de fabrication locale, a tué un soldat de réserve de la brigade des parachutistes israéliens et blessé d’autres. Cette dernière a été revendiquée par le Hamas.
Les choses pourraient dans les semaines prochaines aboutir à un compromis non officiel pour mettre fin aux défilés des jeunes armés en échange de la suspension de la campagne sécuritaire de l’AP. A moins que les soldats israéliens ne reprennent leurs incursions de nuit de grande envergure, ils seront alors confrontés nécessairement à des résistants armés.
Ziad Nakhaleh, secrétaire du Jihad islamique-, a prévenu que « tout assassinat d’un membre ou d’un chef du Jihad islamique fera l’objet d’une réponse immédiate contre Tel-Aviv ».
Dans une interview avec la télévision libanaise AlMayadeen, il a fait savoir que « la décision d’opérations militaires contre l’occupation est présente de façon permanente et continue… », soulignant « qu’il n’y a pas de limites géographiques au travail de la résistance palestinienne sur l’ensemble de la Palestine ».
Z. Nakhaleh a salué la récente opération à AlQods occupée et déclaré que « l’opération commando menée par Cheikh Fadi Abou Chkeidem a été une leçon pour l’occupation et ses outils », ajoutant que « la résistance est présente sur le terrain et prête à toute confrontation. Les menaces de l’occupation ne changeront pas les règles du travail de la résistance ».
« L’occupation connaît très bien les capacités de la résistance et la volonté de milliers de moujahidines à infliger des pertes dans les rangs ennemis dans les batailles à venir », a indiqué le leader du Jihad islamique tout en soulignant que « la résistance est capable de bombarder toutes les villes occupées au même moment ». Et de révéler que « les drones armés sont désormais disponibles dans la bande de Gaza et il existe des ateliers pour leurs fabrications ».
Z. Nakhaleh a en outre critiqué la coopération entre l’Autorité palestinienne (AP) et l’occupation. « Ce que l’AP fait actuellement en Cisjordanie n’est pas une tâche honorable. Il est clair que la coordination sécuritaire a joué un rôle dans l’arrestation des six membres du Tunnel de la liberté ».
S’adressant aux combattants de la résistance dans le camp de réfugiés de Jénine et en Cisjordanie, il les a appelés « à poursuivre leurs lutte et missions, quelles que soient les difficultés ».

ANCFCC-Large-1100×280-1
ANCFCC-Large-1100×280-1
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.