The news is by your side.

Sociétés cotées : Le CA global en hausse de 7,5%

0 332

Dans sa récente note “Earning” relative au premier semestre 2021 BKGR explique que cette évolution est attribuable, essentiellement, à la reprise de l’activité des industries (+10%), couplée à une légère amélioration des revenus des financières (+1,7%) ainsi qu’à la progression des primes émises brutes du secteur Assurances et Courtage (+8,9%). Par plus gros contributeurs, les financières ont drainé 27,5% des revenus à fin juin, suivies par Maroc Telecom avec 15,6%, les assurances avec 9,3%, les valeurs agroalimentaires avec 9,9% et les opérateurs gaziers ainsi que les spécialistes des matériaux de construction avec 6,6% chacun.
“Le chiffre d’affaires cumulé au S1-2021 surperforme le niveau enregistré au 1er semestre 2019 (+2,3%), alors que 41 sociétés ont réussi à drainer un chiffre d’affaires supérieur à celui du S1-2019 (considéré normatif)”, tient à noter BKGR. Dans une ample mesure, le résultat d’exploitation global (hors Centrale Laitière, Sonasid et S2M) s’est hissé de 21,2% à 32,8 Mrds DH, ajoute la même source. Par branche d’activité, le résultat d’exploitation (REX) des industriels ressort en amélioration de 17,2% à 13,9 Mrds DH, intégrant, notamment, un bond du résultat opérationnel des distributeurs de pétrole et de GPL essentiellement pour Total Maroc (+5,8x à 558 MDH) et Afriquia Gaz (+7,4x à 486 MDH). Il s’agit, également, d’une amélioration du REX des cimenteries, à savoir LafargeHolcim Maroc (+25% à 1,8 Mrd DH) et Ciments du Maroc (+51% à 793 MDH), ainsi que de l’excellente performance commerciale d’Auto Hall (+21,3x à 339 MDH). Par ailleurs, BKGR souligne que les industries ont globalement démontré une amélioration de leur efficacité opérationnelle, notamment, Afric Industries, Ciments du Maroc, Aluminium du Maroc qui “affichent vraisemblablement une meilleure maitrise de leurs coûts fixes et de leurs approvisionnements”, Alliances avec une “optimisation de ses charges opérationnelles”, Total Maroc qui bénéficie “d’un effet stock positif” et CMT dont “les cash costs ont été mieux jugulés”.
De ce fait, la marge opérationnelle des industries s’est améliorée de +1,1 points à 17,3%. Pour leur part, les financières ont affiché un résultat brut d’exploitation (RBE), en hausse de 21,8% 17,8 Mrds DH, grâce à un allègement de 13,6% des charges générales d’exploitation à 16,8 Mrds DH, suite à la non-récurrence de l’impact négatif lié aux contributions au Fonds Covid-19. Retraité des dons, le RBE se serait amélioré seulement de +1,8%. En outre, le résultat technique des compagnies d’assurances et de courtage a atteint 1,1 Mrd DH (+87,2%), profitant principalement de l’amélioration du résultat technique Non-Vie de Wafa Assurance (233 MDH), liée à la reprise des marchés financiers, ainsi qu’à la non-récurrence de la montée des impayées observée l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.