Sommet des argentiers du G 20: L’initiative «Compact with Africa» lancée!

0
Les argentiers des pays les plus puissants du monde, réunis en Allemagne pour un G20 Finances, ont lancé un nouveau partenariat pour favoriser l’investissement privé en Afrique. Baptisée « Compact with Africa », cette initiative présentée comme une priorité de la présidence allemande du G20, vise à encourager l’investissement privé y compris dans les infrastructures.
Il s’agira selon les pays du G20 de stimuler les investissements privés grâce à leur soutien politique de manière à développer l’emploi et les infrastructures des pays africains partenaires. Bien qu’aucun engagement financier n’aie été formulé, cette stimulation devrait aboutir à la mobilisation des institutions financières internationales (FMI, Banque Mondiale, banques régionales…), et à l’engagement du secteur privé pour aboutir à des investissements coordonnés et pertinents. Les ministres des finances de cinq pays africains (Maroc, Côte-d’Ivoire, Sénégal, Tunisie et Rwanda), ont pris part à cette rencontre en plus de l’Afrique du Sud qui fait déjà partie du G20. Mohammed Boussaid, ministre de l’Economie et des finances qui représentait le Royaume à Baden-Baden, a ainsi présenté lors de cette rencontre les progrès accomplis par le Maroc en matière de stabilité macroéconomique, de réformes structurelles et sectorielles ainsi que les avancées au niveau de l’environnement des affaires et du secteur financier. En affirmant la volonté du Maroc à participer activement au lancement de cette initiative et à coopérer avec les pays partenaires intéressés et les organisations financières internationales, M. Boussaid a aussi présenté les grandes lignes de réformes à inclure dans le compact d’investissement du Maroc, qui visent à relever le niveau de la croissance potentielle et à améliorer son caractère inclusif et créateur d’emplois, ce qui permettra au Maroc de se hisser au rang des pays émergents. Pour l’argentier du Royaume, le soutien du G20 à l’Afrique vient à point nommé pour sa philosophie de suggérer et non imposer, ainsi que pour l’idée de travailler ensemble. Reste à savoir si le « Compact » peut réellement servir de déclencheur. Car comme le confirme Boussaid, des initiatives pareilles créent des attentes qu’il faudra remplir… Il faudra attendre la conférence africaine du G20 à Berlin, prévue les 12 et 13 juin, pour en connaitre les contours. Affaire à suivre !

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus