The news is by your side.

Sommet international pour la démocratie : Washington boude Rabat

0 110

Sur la liste publiée par le Département d’Etat, le Maroc ne figure pas parmi les conviés, à l’instar de tous les pays de la Ligue arabe, à l’exception de l’Irak. C’est d’ailleurs la deuxième fois cette année que l’administration Biden boude le royaume, le sommet virtuel sur le climat en avril s’était déroulé sans le Maroc.
Une mise à l’écart qui avait suscité des grincements de dents à Rabat. Pour rattraper le coup, l’envoyé spécial des Etats-Unis pour le climat, John Kerry, avait profité de la réunion ministérielle «Climat et Développement», tenue le 31 mars par visioconférence au Royaume-Uni, pour s’entretenir avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et pour saluer les initiatives du roi Mohammed VI en faveur du développement des énergies vertes.
Pour rappel, Antony Blinken a soulevé à maintes reprises la situation des droits de l’Homme avec N. Bourita, dossier évoqué lors de leur rencontre du lundi 22 novembre à Washington. Le Département d’Etat s’était montré «préoccupé» par les condamnations des journalistes Omar Radi et Soulaiman Raissouni à des peines d’emprisonnement. Le volet des droits de l’Homme est inscrit sur l’agenda des rounds du Dialogue stratégique entre les deux pays. La dernière réunion entre les deux parties consacrée à ce dossier remonte au 22 septembre dans la capitale américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.