The news is by your side.

A son retour de l’Algérie : Le cerveau de l’attentat du Grand Bassam arrêté au Mali

8
Les forces françaises de l’opération Barkhane ont arrêté, dans le nord du Mali, le présumé cerveau de l’organisation de l’attaque de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire. Vingt-deux personnes, dont deux terroristes, avaient été tuées et 33 autres blessées dans cette station balnéaire, le 13 mars 2016.
Avant d’arriver à Gossi, il avait effectué un séjour en Algérie. Les services secrets maliens suivaient ses traces. Ils ont alors alerté l’armée française dans le nord du Mali qui a envoyé des éléments sur place pour « cueillir l’individu ».
Le suspect répondrait au nom de Mimi Ould Baba Ould Cheikh. Il est toujours, ce jeudi 12 janvier, aux mains de l’armée française dans le nord du Mali.
Selon les dernières informations, il aurait reconnu avoir supervisé l’attaque, organisé le transport des exécutants, le transport des armes du Mali vers la Côte d’Ivoire et la mise en route des véhicules des présumés djihadistes.
Certaines sources s’interrogent au Mali sur les accointances du suspect arrêté avec les réseaux mafieux qui s’adonnent au narcotrafic dans le septentrion malien. La porosité entre djihadisme et narcotrafic étant déjà établie par nombre d’experts.
En parallèle, il y a lieu de signaler qu’un véhicule de l’armée malienne a sauté sur une mine faisant cinq victimes. L’information a été confirmée par une autre source militaire malienne de l’AFP. Les soldats tués participaient à « une mission de l’armée qui allait dans la région de Ségou sécuriser une route en construction », a précisé cette source.
Leur véhicule « a été pulvérisé » par l’explosion », a-t-elle poursuivi, ajoutant : « Ce sont les terroristes qui ont fait le coup. » Autant dire que l’accord de paix signé en juin 2015 reste des plus fragiles. Longtemps concentrées dans le Nord, les attaques djihadistes se sont étendues à partir de 2015 vers le centre, puis le sud du pays.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :