SONASID : Les laminoirs de la conjoncture

0 82
Comme annoncé dans son Profit Warning du 4 août 2016, SONASID affiche des réalisations semestrielles en berne comparativement à la même période une année auparavant. En effet, et à travers ses comptes, on peut voir la chute de 25,6% de son chiffre d’affaires à 1 615,9 M Dhs et ce, dans un contexte de marché marqué par la chute des prix et la baisse des volumes. En effet, les prix de vente moyens ont accusé un repli de 11% sur le marché international en raison de la surcapacité structurelle du secteur (hausse de 9% des exportations chinoises). Une situation qui s’est amplifiée au niveau national par l’accroissement des surcapacités (montée en régime du nouvel entrant RIVA INDUSTRIES) ayant engendré une chute de 21% des prix de vente sur le S1-2016, dans un marché national où la consommation de rond à béton en volume a pourtant reculé de 11%. En raison de cette contreperformance, l’EBITDA se contracte de 84% pour se limiter à 19,7 MDhs. Ce qui s’est traduit par une dégradation de la marge d’EBITDA à 1,3% (Vs. 5,8% au S1-2015). Pour sa part, le résultat d’exploitation passe en territoire négatif à -50,7 MDhs (Vs. -54,8 MDhs un an plus tôt) et ce, en lien principalement avec la constatation d’une provision sur stocks. Etant donné ces évolutions, le RNPG clôture le S1-2016 sur un déficit de -61,3 MDhs (Vs. +24,5 MDhs un an auparavant). Côté analyse bilancielle, le fonds de roulement est resté quasi-stable à 582,2 MDhs. La baisse des réserves (-3,8% à 1 553,4 MDhs) et le déficit du RNPG ont été contrebalancés par une appréciation des immobilisations incorporelles (+49,8% à 4 819 MDhs). Parallèlement, le besoin en fonds de roulement s’est allégé de 29,5% pour se situer à 271,9 MDhs et ce, en relation avec une atténuation de 16,1% des stocks & encours à 720,8 MDhs.
Conséquence de l’ensemble de ces évolutions, la trésorerie nette s’est soldée par une amélioration de 59,9% à 310,3 MDhs. En termes de perspectives, le sidérurgiste anticipe pour l’ensemble de l’exercice 2016 une confirmation de la tendance baissière de ses résultats. Une situation qui devrait l’inciter davantage à rationaliser l’ensemble de ses coûts (aciérie et laminoirs), à développer son offre de produits et services et à accélérer le développement de son réseau de distribution.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus