The news is by your side.

Sport scolaire : La mascarade

14
Les exploits réalisés par les athlètes marocains aux championnats du monde du cross scolaire, le week-end dernier à Budapest, ne sont qu’un miroir aux alouettes. Décryptage.
Aura-t-on besoin de rappeler pour la énième fois que naguère, c’était le sport scolaire qui constituait le vivier pour le sport civil ? Aujourd’hui, le sport scolaire, et c’est un secret de polichinelle, est un Grand Corps Malade. Un sport scolaire dont la fédération est régentée sinon squattée par le ministère de l’Education notamment à travers la direction de la promotion du sport. ( Cf /Perspectives MED : Sport Scolaire : Grand Corps Malade et Statuts de Gribouille ).
Car les athlètes qui ont remporté les médailles des mondiaux du Cross scolaire de Budapest ne sont que les athlètes qui ont été formés et encadrés au sein de clubs affiliés à la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme et des centres de formation dépendant de cette dernière.
Même constat pour les sports collectifs scolaires ( Basket-ball, Hand-ball, Volley-ball et Rugby ) dont les phases finales ont eu lieu récemment à Marrakech. Des joueuses et joueurs qui sont incontestablement la progéniture des clubs et non le produit d’un système sportif scolaire qui n’existe pas. La mascarade continue devant une Fédération où les décideurs brûlent la chandelle par les deux bouts sur la base de statuts taillés sur mesure où l’on confond torchons et fourchettes!
 
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :