En Syrie, Tartous et Jablé ciblés par Daech

0 35
A l’heure où la bataille fait rage dans la Ghouta et autour d’Alep, en attendant l’offensive programmée contre le fief syrien de Daech, à Raqa, une série d’attentats à la voiture piégée notamment ont secoué, ce lundi, les villes sécurisées de Tartous et Jablé. Le bilan provisoire de ces attaques simultanées est de 130 morts, au minimum, outre des dizaines d’autres blessés… Le bilan de ces attentats particulièrement meurtriers, au vu du nombre des blessés graves, est amené à être révisé à la hausse dans les prochaines heures. La quasi-totalité des victimes de ces attentats, revendiqués par le groupe terroriste Etat islamique (EI), sont parmi les civils.
Les attentats, cinq attaques suicide et deux voitures piégées selon des sources locales, ont été menés à Tartous et Jablé, deux villes côtières dans l’ouest de la Syrie et qui sont à majorité alaouite. La télévision syrienne a montré plusieurs voitures et bus carbonisés et des amas de ferraille. L’une des attaques a été menée par un kamikaze qui a actionné sa ceinture d’explosifs dans l’hôpital où il avait aidé à transporter des personnes blessées par l’explosion d’une voiture piégée juste avant, selon des informations recueillies par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
L’EI qui a revendiqué les attentats, selon l’agence Amaq, liée à l’organisation terroriste, opère ainsi une première percée dans cette région syrienne maintenue à l’abri de la guerre ouverte qui ensanglante ce pays depuis six ans. Attentats dont le timing est symptomatique de la capacité de nuisance de cette nébuleuse terroriste… Puisqu’ils interviennent après le séjour, à la frontière syro-turque, de responsables du Pentagone de haut niveau venus annoncer une prochaine opération d’envergure contre Daech, avec l’appui de quelque 2.000 soldats US…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus