The news is by your side.

Taqa Morocco : Dégradation des marges opérationnelles au T1 2022

0 188

Dans une communication financière, l’entreprise indique que cette performance serait due à la performance opérationnelle bien orientée de l’ensemble des unités expliqué essentiellement par la non-récurrence de la révision majeure de l’unité 6 survenue au T1 2021, en dépit de la révision mineure de l’unité 3 pendant 25 jours établissant le taux de disponibilité global à 92,2% (+6,6 pts en glissement annuel), et la progression significative des frais d’énergie consécutivement à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international (+53,3% à fin mars 2022).

Dans ce sillage, le REX consolidé de l’opérateur, s’améliore de +21,3% à 769 MDH portant sa MOP à 28,9% contre 33,2% au T1 2021.

Dans une moindre mesure, l’EBE se bonifie de +16% à 962 MDH, établissant la marge d’EBITDA à 10%, en dégradation de -7,2 pts comparativement au T1 2021.

Intégrant un résultat financier déficitaire, en quasi-stagnation à -117 MDH, le RNPG de l’opérateur parvient à progresser de +22,1% à 280 MDH, soit une marge nette de 13,8% (contre 15,4% au T1 2021).

Au volet bilanciel, le montant des investissements consolidés mobilisés sur le T1 2022 s’élève à 92 MDH contre 3 MDH un an auparavant, et portent principalement sur la révision mineure de l’Unité 3 ainsi que sur des projets d’exploitation maintenances de l’ensemble des Unités. L’endettement net s’allège légèrement, quant à lui, de -1,4% pour atteindre 6 835 MDH, essentiellement attribuable aux remboursements de la période.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.