The news is by your side.

Téhéran pivote vers l’Asie : E. Raïssi réserve sa première visite officielle à Moscou

0 169

E. Raïssi a déclaré, avant son départ de Téhéran, que sa visite actuelle à Moscou « pourrait constituer un tournant pour toutes nos relations avec la Russie, compte tenu du volume de la coopération politique, économique et commerciale entre les deux pays dans divers domaines ». Ajoutant que « l’Iran et la Russie sont deux Etats importants qui ont du poids dans la région, et les pourparlers entre les deux pays auront un impact sur la préservation de la sécurité de la région et le renforcement des relations économiques et commerciales régionales ».
L’offre de coopération stratégique devra s’étaler sur une vingtaine d’années, signalent des experts. Et elle ne fait l’impasse sur aucun secteur d’activité, laisse-t-on entendre. D’où l’intérêt suscitée par ce déplacement, le premier du genre réservé par E. Raïssi, à un Etat étranger et néanmoins ami, auprès de diverses capitales occidentales qui n’ont que les yeux pour constater le pivot opéré par Téhéran dans ses relations étrangères. En tout cas, le séjour d’E. Raïssi à Moscou intervient au lendemain du séjour du chef de la diplomatie iranienne à Pékin où il s’est entretenu avec son homologue chinois des possibilités de coopération bilatérale.
« L’Iran et la Russie sont membres dans de nombreuses organisations économiques et politiques dans la région, telles que l’Organisation de coopération de Shanghai. La Russie joue un rôle important dans ces organisations et joue un rôle central dans l’Union eurasienne. Par conséquent, la coopération avec la Russie aura un impact sur le renforcement des plans commerciaux et économiques conjoints », a indiqué E. Raïssi. Lequel avait souligné, jeudi, devant la Douma, « les intérêts communs entre l’Iran et la Russie dans la région garantiront la sécurité et mettront fin à l’unilatéralisme dans la région. Les deux pays peuvent profiter de leurs nombreuses capacités pour améliorer la situation dans la région ».
Au Kremlin, on signale que le président iranien s’est entretenu, mercredi, avec son homologue russe de « toutes les questions de coopération bilatérale, y compris la mise en œuvre de projets communs dans le domaine commercial et économique, ainsi que des questions internationales et régionales urgentes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.