Terrorisme en Algérie: L’armée à la resecousse…

0
L’Algérie a du mal à gérer ce que ses décideurs appellent « terrorisme résiduel ». En effet, le pays reste exposé aux dérives djihadistes. Ainsi, après l’attentat revendiqué par Daech (actif dans le pays depuis 2014) contre un commissariat de police à Constantine, ville qui avait accueilli quelques jours plutôt un des gros calibres du système, le chef d’état-major Gaid Salah, la tension est loin d’être retombée. Ce qui pousse l’Armée algérienne dans ses derniers retranchements. Ainsi, on souligne que neuf terroristes présumés ont été capturés, mardi 28 février, dans la commune d’Azeffoun, à 60 kilomètres au Nord- est de Tizi Ouzou. Selon des sources locales, ces individus armés ont été neutralisés, durant la matinée, lors d’une opération menée par un détachement de l’ANP relevant du secteur opérationnel de Tizi Ouzou. Un communiqué du ministère de la défense nationale précise aussi que deux pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, un fusil à lunette, un fusil à pompe, cinq fusils de chasse, une quantité de munitions et divers objets ont été récupérés par les militaires lors de cette opération.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus