The news is by your side.

Trafic aérien : Plus de 7,43 millions de passagers au S1-2022

0 169

Les aéroports nationaux ont ainsi connu un taux de récupération par rapport à la même période de l’année 2019 de 64% pour les passagers et de 72% pour les mouvements aéroportuaires et ce, en dépit de la reprise tardive du trafic international qui n’a eu lieu qu’à partir du 7 février 2022, indique l’Office dans un communiqué.

L’aéroport Mohammed V, première plateforme aéroportuaire du Royaume, a accueilli à fin juin dernier 2.756.685 passagers, à travers 27.258 vols, avec un taux de récupération important de 59% par rapport à la même période en 2019. Le 2ème est l’aéroport Marrakech Menara qui a enregistré un nombre de 1.764.080 passagers avec un taux de récupération de 56%, suivi de l’aéroport Agadir Al Massira qui a cumulé un trafic aérien commercial de 613.917 passagers, soit un taux de récupération de 63%.

L’ONDA fait savoir que les premiers taux de récupération ont été enregistrés par les aéroports de Tétouan, Guelmim et Oujda, et sont respectivement de 444%, 126% et 104%. Le trafic aérien passagers mensuel a également suivi cette tendance haussière, constatée depuis la reprise du trafic international, grâce à l’avènement de la période des vacances et au lancement de l’opération Marhaba, fait remarquer l’Office.

Ainsi, le mois de mars a enregistré un taux de récupération de 70%, tandis que les mois de mai et de juin ont atteint des taux de récupération respectifs de 109% et de 89%.

Durant le premier semestre 2022, les mouvements aéroportuaires sont de 70.680, contre 98.793 mouvements enregistrés durant la même période de 2019, soit un taux de récupération de 72%. La part de l’aéroport Mohammed V est de 39% de ce trafic, celle de Marrakech Menara (20%), et celle de Tanger Ibn Batouta (9%).

De son côté, le fret aérien a enregistré un taux de récupération de 75% par rapport à la même période de 2019, poursuit l’ONDA, ajoutant qu’il s’est établi à 36.296 tonnes contre 48.696 tonnes la même période en 2019. Hormis le trafic aérien avec l’Amérique du Sud, tous les faisceaux géographiques ont enregistré des taux de récupération importants par rapport au trafic aérien enregistré durant la même période de 2019. L’Europe, qui représente plus de 83% du trafic aérien international, a enregistré un taux de récupération de l’ordre de 67% par rapport à 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.