The news is by your side.

Tunisie: L’intégrisme sous le coup de la loi !

7
Le procureur du Tribunal de première instance de Tunis a décidé, mardi 16 août 2016, le gel de l’activité du parti Ettahrir pendant 30 jours, et ce conformément au décret loi se rapportant aux partis politiques. Cette formation a été avertie dans un premier temps pour avoir transgressé ledit décret et la Constitution et, dans un deuxième temps, un ordre judiciaire a été émis pour le gel de ses activités, selon le décret loi portant sur les partis politiques. La troisième étape qui reste est la dissolution pure et simple de ce parti s’il persiste à ne pas respecter les lois en vigueur. La justice tunisienne est intervenue dans ce dossier suite à un recours déposé par le gouvernement, et en se basant sur le code régissant les partis, que la décision a été prise. Le durcissement à l’endroit des intégristes tunisiens va crescendo puisque la police a informé, le même jour, l’ancien porte-parole d’Ansar chariaa, Seïfeddine Erraïes, d’une décision d’assignation à domicile à Kairouan, rapporte son avocat. Une décision jugée arbitraire par la défense qui estime qu’elle n’est pas basée sur aucune décision de justice, affirmant que son client doit se déplacer à l’université à Ragada où il poursuit un master. Finalement, précise son avocat, son client a été autorisé à se rendre à son université, mais est interdit de quitter Kairouan.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :