Un conservateur à la tête du Parlement européen : A. Tajani succède à M. Schulz

0
Finalement, c’est l’Italien Antonio Tajani, candidat du Parti populaire européen, qui a été élu, mardi soir, président du Parlement européen. L’alliance conservatrice occupe désormais les trois plus hautes fonctions européennes. L’affaire s’est déroulée en quatre rounds avant que le sacre ne soit du lot d’Antonio Tajani, candidat du Parti populaire européen (PPE, centre droit). Ce proche de Silvio Berlusconi dont il fut porte-parole, a remporté 351 voix sur les 713 exprimées, a indiqué le chef sortant de cette assemblée, l’Allemand Martin Schulz. Son adversaire de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), le médecin Gianni Pittella, également italien, n’a pu compter que sur 282 voix.
Avec un mandat de deux ans et demi (un terme renouvelable), soit la moitié de la législature de cinq ans, Antonio Tajani dirigera le seul organe de l’Union européenne directement élu par les citoyens, qui se partage le pouvoir législatif avec le Conseil, représentant pour sa part les États. « Je serai le président de vous tous. Je respecterai tous les groupes, vous pourrez compter sur ma totale disponibilité », a affirmé A. Tajani, qui assurait avant le vote final que son programme serait « celui arrêté par le Parlement ».
A 63 ans, cet ancien journaliste et officier de l’armée de l’air, député européen une première fois en 1994 avant d’être nommé commissaire européen, chargé des Transports, puis de l’Industrie, entre 2008 et 2014, est désormais l’homme fort de Strasbourg. Fêtant sa victoire, ce membre fondateur du parti de droite libérale Forza Italia a souligné vouloir dédier ce résultat « aux victimes du tremblement de terre qui a frappé mon pays (…). Je voudrais un message très fort de solidarité de ce Parlement envers toutes les victimes du terrorisme, sans oublier ceux qui souffrent en ce moment, qu’il s’agisse de ceux qui sont sans abri ou qui n’ont pas de travail ».
Avec 217 députés, le PPE est le groupe politique qui possède la plus importante représentation au Parlement européen. L’alliance conservatrice occupe désormais les trois plus hautes fonctions européennes, puisque Jean-Claude Juncker et Donald Tusk, présidents de la Commission et du Conseil européens, en sont tous deux issus.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus