The news is by your side.

Un envoyé du Kremlin à Damas : Une visite sous le signe de la normalisation en Syrie

0 230

Au cours de la réunion, le président al-Assad a souligné que « l’intérêt des efforts de la Fédération de Russie se traduit dans les mesures qu’elle prend sur le terrain pour aider le peuple syrien à surmonter les répercussions de la guerre terroriste et les sanctions injustes imposées au peuple syrien, sans oublier ses positions politiques fermes ».
Il a également salué son « soutien au droit des Syriens de défendre leur pays et la souveraineté de leurs terres ». Comme il a insisté sur « la nécessité d’investir les conférences et les rencontres dans les travaux pour renforcer les relations aux niveaux culturel et populaire, parallèlement au renforcement des relations entre les institutions et organismes des deux pays amis ».
A. Lavrentiev a affirmé, de son côté, que « la tentative de créer des mini-États à l’intérieur de la Syrie est inacceptable » insistant « sur la nécessité de ne pas répéter les attaques israéliennes contre la Syrie ». L’envoyé du Kremlin a souligné « la nécessité de respecter la souveraineté de l’Etat syrien, en appelant à ce que l’agression israélienne cesse ». Il a relevé que « les rencontres entre les deux parties se poursuivront à différents niveaux, afin de mettre en œuvre les recommandations et accords signés et intensifier la coopération entre les institutions et organismes gouvernementaux dans les provinces russe et syrienne ».
A. Lavrentiev a noté que « l’objectif des réunions conjointes des organes de coordination syriens et russes n’est pas seulement de faciliter le retour des réfugiés syriens, mais d’aider à améliorer la situation en Syrie, et de renforcer les liens entre les deux pays amis et entre les deux peuples. »
Au cours de la réunion, les deux parties ont salué les résultats positifs obtenus sur le terrain, grâce au travail actif et efficace et aux efforts conjoints des deux parties, afin d’assurer les conditions appropriées pour la poursuite du retour des réfugiés vers leurs villes et villages et d’accélérer le rythme des réconciliations nationales. Les deux parties ont souligné l’importance des accords bilatéraux et des protocoles d’accord signés en marge des réunions conjointes des organes de coordination syriens et russes.
Courant iranien
En marge, il y a lieu de rappeler que Fayçal al-Meqdad, ministre syrien des Affaires étrangères, a contacté son homologue iranien Hussein Amir-Abdollahian, pour discuter des relations bilatérales entre les deux pays et des moyens de les développer. La discussion entre les deux alliés a porté sur la coopération économique et touristique entre les deux pays, en plus des développements dans la région et des questions régionales et internationales d’intérêt commun.
H. Amir-Abdollahian a invité son homologue syrien à se rendre à Téhéran pour poursuivre les consultations sur les questions préoccupant les deux pays frères.
Mehdi Sobhani, ambassadeur iranien à Damas, avait déjà évoqué que les évolutions dans la région indiquent que les États-Unis comptent quitter complètement la région, voire de ne laisser aucun soldat américain dans la région.
Lors d’une interview exclusive avec le journal syrien Al-Watan, il a souligné que « ceux qui prétendent et soutiennent les droits de l’homme et le droit international sont silencieux sur les agressions de l’entité sioniste contre la Syrie, qui lui causent des dommages, ils sont également silencieux sur l’assassinat par l’entité sioniste de tous ceux qui se dressent contre elle , d’ailleurs le martyre du combattant Medhat Saleh, prouve que cette entité persiste dans sa politique de répression agressive ».
Medhat Saleh est un ancien détenu syrien qui a passé 12 ans dans les prisons israéliennes pour avoir participé aux actions de la résistance secrète contre l’occupation du Golan syrien occupé d’où il est originaire. Il a été tué le mois d’octobre dernier pendant son retour à sa maison dans le village de Aïn al-Tineh situé à proximité de la localité Majdal Chams, occupée par Israël. Damas a accusé l’entité sioniste d’être derrière cet assassinat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.