Un green bond de 1,2 milliard d’euros pour Enel: Effet énergisant au Maroc

0
L’Italien Enel Green Power vient de boucler un green bond de 1,2 milliard d’euros pour soutenir ses activités dans le royaume. Ce géant de l’énergie a annoncé la finalisation de cette levée de fonds qui vient à point nommé pour répondre aux besoins suscités par les nouveaux contrats signés au Maroc. En effet, le groupe italien est partie prenante du mégaprojet éolien intégré de 850 MW, remporté l’année dernière au sein d’un groupement mené par Nareva Holding. Avec cette levée de fonds, le groupe italien conforte donc sa sérénité financière en vue du lancement de la construction de ces parcs éoliens. Leur mise en service devrait s’opérer progressivement entre 2017 et 2020.
Mais ce n’est pas le seul projet qu’Enel Green Power gère au Maroc. Le groupe opère aussi dans la production électrique pour comptes privés. Il a décroché, il y a quelques années, un important marché d’approvisionnement en énergie électrique auprès de Maghreb Steel à hauteur de 90% des besoins de la sidérurgie. Pour début 2017, le lancement d’un parc éolien dans le sud est programmé et l’approvisionnement devrait démarrer l’année prochaine, selon les engagements contractuels. Mais le projet est aujourd’hui ralenti par les autorisations du gestionnaire public du réseau électrique national, l’ONEE en l’occurrence.
Eni contrôle, rappelle-t-on, l’Energie électrique de Tahaddart (EET), société d’exploitation de la centrale électrique à cycle combiné et ce depuis 2007.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus