Un rapport mâtiné de l’IGF: Qui veut la peau de Rachid Talbi Alami ?

L’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports , Rachid Talbi Alami, est depuis une semaine victime d’un lynchage médiatique et des réseaux sociaux voire des députés en mal de publicité qui l’accusent de malversations sur la base d’un prétendu rapport de l’IGF. Un prétendu rapport car ses extraits colportés par des médias n’ont pas de page de garde ! Rachid Talbi Alami n’est pas allé par mille chemins. Il a décidé de saisir la justice car tout ce qui a été dit sur lui, c’est des bobards. 

0 5 940
Un rapport mâtiné de l’IGF: Qui veut la peau de Rachid Talbi Alami ?

Concernant le ‘’site’’ qui a coûté 2,5 Mdhs, il a été lancé par la Fédération Nationale des Colonies de Vacances et non par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Cette fédération a signé une convention de partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports qui a lui octroyé 6 millions de dirhams pour la restructurer et mettre en œuvre les recommandations de la Cour des comptes suite aux rapports de 2007, 2012 et 2016. Des recommandations restées lettre morte jusqu’à l’arrivée de Rachid Talbi Alami qui les a mises en œuvre.

Et il ne s’agit pas d’un site mais d’un système de gestion de plus de 4300 associations, précise-t-on à la Fédération Nationale des Colonies de Vacances. ‘’Jusqu’à présent, aucun des inspecteurs de l’IGF n’est venu auditer les finances de la Fédération Nationale des colonies de vacances. Nous défions ceux qui parlent d’un rapport de l’IGF de nous livrer copie de la page de garde de ce rapport.’’ Nous a confié une source qui a requis l’anonymat. Il en est de même à l’IGF qui se défausse de toute responsabilité de ce rapport fictif. 

Diligentée par l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Hassan Abyaba, la mission des inspecteurs de l’IGF pour auditer les transactions relatives aux colonies de vacances a été suspendue à cause de la pandémie du Covid-19. De sources fiables, on nous précise ‘’quIl n y a même pas de rapport préliminaire qui doit être transmis au ministère pour rétorquer et in fine le finaliser’’.

Alors comment expliquer cette cabale contre Rachid Talbi Alami : Est-ce pour détourner l’opinion publique du scandale des deux ministres du PJD accusés de ne pas avoir déclaré leurs employés à la CNSS ?

En tout cas, la justice dira son mot. Rapport des contes ou de règlements de comptes, ceux qui prétendent avoir détenir copie du rapport sont condamnés à prouver le contraire !

 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus