Une attaque armée lancée depuis le Burundi repoussée par le Rwanda 

L’armée rwandaise annonce avoir repoussé une attaque d’hommes non identifiés venant du Burundi. L’incident a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi dans le district de Nyaruguru, près de la frontière burundaise, au lendemain des funérailles de Pierre Nkurunziza, et alors que l’élection d’Evariste Ndayishimiye nourrit des espoirs d’apaisement entre les deux pays.

0 5 460
Une attaque armée lancée depuis le Burundi repoussée par le Rwanda 

L’attaque a eu lieu samedi vers 2 heures du matin. Selon le communiqué des forces de défense rwandaises, une centaine d’hommes armés de mitrailleuses et de grenades ont pris d’assaut un poste défensif tenu par des militaires rwandais, qui ont riposté. Bilan : trois blessés côté rwandais, quatre morts et trois capturés du côté des assaillants.

L’armée rwandaise assure que les attaquants venaient du Burundi et qu’ils se seraient enfuis vers le poste militaire burundais de Gihisi en laissant derrière eux des rations alimentaires estampillées Forces de défense nationale du Burundi. Côté burundais, un haut gradé nie cependant toute collaboration de l’armée avec des groupes hostiles à Kigali et assure que des éléments ont été déployés à la frontière pour intercepter les coupables.

Depuis 2015, les relations entre le Rwanda et le Burundi sont tendues, les deux voisins s’accusant mutuellement de soutenir des groupes hostiles à leur gouvernement. Kigali a notamment soupçonné le Burundi d’abriter des membres de la rébellion hutu FDLR.

Reste que cette nouvelle attaque intervient alors que l’heure semblait être à l’apaisement, certaines sources faisant même état de contacts au plus haut niveau entre les deux armées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus