Une gestion cavalière du Covid- 19 en Afrique du Sud 

Les prévisions alarmantes établies par des conseillers scientifiques du gouvernement sud-africain au sujet de l’évolution de la pandémie du Coronavirus dans le pays suscite la controverse. Des experts dénoncent le manque de stratégie gouvernementale claire pour faire face à la propagation du Covid19.

0 3 154
Une gestion cavalière du Covid- 19 en Afrique du Sud 

Prenant part à une visioconférence mardi avec le ministre de la Santé Zweli Mkhize, les conseillers scientifiques du gouvernement dirigé par le Congrès National Africain (ANC), ont brossé un tableau sombre de l’évolution de la pandémie.Ils ont notamment souligné que la pandémie devra faire entre 45.000 et 48.000 morts dans le pays vers le mois de novembre prochain, alors que le nombre des infections devra dépasser un million.

Selon les chiffres officiels publiés mardi, l’Afrique du Sud a recensé 767 nouveaux cas confirmés d’infection au Covid-19, portant à 17.200 le nombre total des contaminations.Les chiffres des derniers jours montrent également une hausse inquiétante du nombre de décès. Mardi, 26 nouveaux décès ont été rapportés, portant le nombre total de morts à 312.

Dans leur rapport, les scientifiques du gouvernement ont pointé du doigt l’insuffisance alarmante des équipements médicaux quand l’Afrique du Sud atteindra le pic de la pandémie dans les mois qui viennent.

Les chiffres avancés par les conseillers scientifiques du gouvernement ont aggravé le climat de psychose au moment où le pays se prépare à assouplir, vers la fin du mois de mai, les mesures de confinement mises en œuvre depuis le 27 mars dernier.

Des experts sont montés au créneau pour dénoncer ce qu’ils ont qualifié de manque de visibilité et de stratégie gouvernementale claire pour faire face à la propagation de la pandémie dans un pays qui enregistre des taux élevés d’autres maladies, dont le VIH et la tuberculose.
Le gouvernement focalise ses efforts sur la mobilisation d’équipements médicaux, une situation qui montre la marge réduite dont dispose le gouvernement, indique l’expert Van Den Heever.Il s’agit d’« un constat d’échec», indique l’expert, soulignant que le gouvernement sud-africain donne l’impression qu’« il est incapable de contenir la pandémie ». 

Aucune intervention n’est étudiée pour limiter la propagation du virus mortel, poursuit-il, appelant à prendre avec précaution les prévisions relatives à l’évolution d’une pandémie qui demeure largement imprévisible. Et d’ajouter que le gouvernement doit utiliser ces prévisions pour mieux planifier son action contre la pandémie. Sur le plan économique, l’expert a mis l’accent sur la nécessité d’adopter une approche équilibrée pour aider l’économie à mitiger l’impact d’un virus qui fait perdre à l’Afrique du Sud près de 13 milliards de rands par jour.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus