Universités : Pas de chance pour le Maroc dans le Shanghai

0 59
Le classement de Shanghai qui évalue annuellement l’univers académique est tombé. Le Maroc est exclu du TOP 500 alors que d’autres universités arabes, elles ne dépassent pas le nombre des doigts de la main, y figurent. Etabli par le cabinet indépendant « Shanghai Ranking Consultancy », ce classement (le 14 ème du genre) propose un classement des 500 meilleurs établissements universitaires sur les 1.200 qui sont répertoriés dans le monde.
Et comme en 2015, aucune université marocaine n’a réussi à se hisser dans le top 500, qui est très largement dominé par les États-Unis. L’université de Harvard occupe la première place pour la quatorzième année consécutive, suivie des universités de Stanford et de Berkeley. En tout, ce sont plus d’une centaine d’établissements américains qui sont présents dans cette édition 2016.
Au niveau des pays arabes, l’Arabie Saoudite tire son épingle du jeu en plaçant quatre de ses établissements dans ce top 500, et possède les deux universités les mieux notées au monde arabe: la King Abdulaziz University et la King Saud University.. Deux universités iraniennes sont présentes dans le classement, ainsi qu’une université égyptienne. En ce qui concerne l’Afrique, l’Égypte et l’Afrique du sud sont les seuls pays du continent à être représentés.
Le Shanghai Ranking Consultancy se base, dans son classement, sur plusieurs critères, comme le nombre d’anciens étudiants et employés d’une université récompensés d’un prix Nobel ou d’une médaille Fields, ou encore le nombre de leurs publications dans les deux revues scientifiques Nature et Science.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus