Vague de soutien aux détenus du Hirak rifain 

Associations et comités de soutien au Hirak rifain ont appelé, jeudi, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) à revenir sur sa décision de disperser les six militants détenus au centre de Tanger 2 qui observent une grève de la faim. 

0
Vague de soutien aux détenus du Hirak rifain 

La DGAPR a annonce que les six détenus seraient transférés vers différentes prisons du pays. Ce à quoi les militants ont réagi en décidant que leur grève est désormais illimitée.

La mesure de la DGAPR a été rendue publique, au lendemain de l’annonce d’une grève de la faim de 48 heures pour dénoncer la réponse sécuritaire aux différentes revendications sociales. 

Dans un communiqué, six comités pour la libération des détenus politiques et d’opinion, des journalistes Soulaimane Raïssouni, Taoufik Bouachrine, Omar Radi et l’historien Maâti Monjib, ont dénoncé une «mesure de vengeance» de la part de l’administration pénitentiaire.

Les signataires rappellent que les militants du Hirak, à leur tête Nasser Zefzafi, Mohamed Jelloul et Mohamed Haki ont multiplié les grèves de la faim par le passé, pour contester leurs conditions de détention et leurs difficultés à communiquer avec leurs proches. Ils appellent aussi le délégué général à l’administration pénitentiaire à «assumer l’entière responsabilité» des éventuelles conséquences sur «la santé et la sécurité des détenus politiques concernés, d’autant plus qu’ils ont annoncé une grève de la faim illimitée, selon les dernières nouvelles reçues».

La DGAPR a ordonné, hier jeudi, la dispersion dans les prisons marocaines des six principaux dirigeants du Hirak rifain, mesure qui vise à «mettre fin aux comportements inacceptables et aux infractions graves».

Les détenus concernés se trouvent dans la prison de Tanger 2. Leur rassemblement dans une même prison était l’une de leurs principales revendications, leur première incarcération et leur condamnation allant jusqu’à vingt ans de prison pour «atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus