Veille sécuritaire au Liban : A Aïn el-Héloué, Daech étêté…

0 58
L’« émir du groupe État islamique » (EI) à Aïn el-Héloué, au Liban-Sud, a été capturé par l ‘armée alors que la tension dans le camp de réfugiés palestiniens reste vive après l’assassinat d’un chauffeur de taxi. Coup dur pour Daech avec la mise à l’ombre du Palestinien Imad Yassine connu comme étant « l’émir de dans le camp », a annoncé la direction d’orientation de l’armée dans un communiqué. « Plusieurs mandats d’arrêt étaient émis à l’encontre de Yassine qui préparait des attentats terroristes contre des postes de l’armée, des lieux touristiques et commerciaux, et des zones d’habitations dans plusieurs régions libanaises », ajoute le texte. Selon l’institution militaire, « Imad Yassine a été aidé par des organisations terroristes se trouvant hors du Liban ».
Yassine est né dans le camp palestinien de Mié Mié et habite celui de Aïn el-Héloué. Il faisait partie de la Ousbat el-Ansar, avant de s’en démarquer en 2003 pour former le groupement islamiste Jund el-Cham. Il a fait l’objet d’une tentative d’assassinat en 2008.
L’arrestation de Imad Yassine intervient au lendemain d’affrontements entre des partisans d’un caïd du camp, Bilal Badr, et des membres du mouvement Fateh, dans la nuit de mercredi à jeudi. Selon des informations rapportées par l’Agence nationale d’information (Ani, officielle), des mitrailleuses, des grenades et des roquettes ont été utilisées. Au moins une maison a brûlé du fait des affrontements.
Ce regain de tension intervient après le décès d’un chauffeur de taxi, Simon Taha, dans le camp. Il avait été tué par balle, lundi dernier, dans la rue al-Fawkani, alors qu’il était au volant de sa voiture. Une grève générale pour protester contre cet assassinat s’était poursuivie mercredi, pour la deuxième journée consécutive, dans le camp. Les commerces, les écoles et les institutions de l’Unrwa avaient observé une fermeture totale, à l’appel des comités populaires.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus