The news is by your side.

Vive tension entre Palestiniens et Israéliens : Une résistance multiforme s’organise

0 281

«Deux Palestiniens -accusés de jeter des bouteilles incendiaires sur la route des tunnels- ont été tués par les soldats de l’occupation. L’un d’eux a été arrêté et l’autre, blessé par balles, a succombé à ses blessures», communiqué de l’occupation israélienne.
L’agression contre ces deux Palestiniens s’est déroulée sur la route des tunnels reliant AlQods à AlKhalil Hébron, près du village palestinien de Beit Jala, au sud de la Cisjordanie occupée. Selon l’agence palestinienne Wafa, des heurts ont éclaté entre Palestiniens et soldats israéliens durant un assaut israélien contre Beit Jala.
Trois Palestiniens avaient été tués le 30 septembre par les forces d’occupation à AlQods, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Les heurts entre soldats d’occupation et Palestiniens se sont multipliés ces dernières semaines en Cisjordanie, notamment lors de manifestations palestiniennes contre la colonisation israélienne.
Sur fond de tensions ayant débuté à AlQods occupée, une guerre-éclair avait éclaté en mai entre les factions de la résistance palestinienne et l’entité sioniste.
On signalera par ailleurs que le Jihad islamique vient d’affirmer, alors que des prisonniers palestiniens ont déclaré la grève de la faim, qu’ « il n’abandonnera pas ses fils dans les geôles israéliennes d’être martyrisés aux mains de l’ennemi ». De leur côté, les Brigades Al-Qods annoncent « la mobilisation générale », soulignant qu’ « elles sont totalement préparées et disposées à agir ».
Dans un communiqué publié jeudi les Brigades Al-Qods ont affirmé avoir reçu « la déclaration du Secrétaire général, le commandant Ziad Al-Nakhala, sur ce que subissent nos prisonniers et qui nous incombe d’assumer une grande responsabilité à cet égard ».
De son côté, le Jihad islamique a annoncé, dans un communiqué, qu’il que « la bataille pour nos détenus est une bataille patriotique, les forces et les factions, dirigées par le Jihad islamique, protègeront l’unité nationale pour soutenir les prisonniers, et nous garderons cette question comme une question de consensus national, car toutes les options s’offrent à nous pour défendre et protéger les prisonniers ».
Le Jihad islamique a appelé « à la poursuite et au renforcement du soutien populaire, médiatique et juridique pour les prisonniers dans cette bataille », et a exhorté « les Nations Unies et toutes les parties concernées à assumer leurs responsabilités pour faire pression sur l’occupation pour qu’elle cesse ses mesures de représailles contre les prisonniers ».
Quelque 150 prisonniers du Jihad ont entamé « une grève de la faim ouverte ». Qadoura Fares, chef du Club des prisonniers palestiniens, a déclaré que « les détenus participeront à la grève de la faim », soulignant que « l’occupation a isolé plus de 100 détenus dans des cellules dans le cadre de ses mesures de rétorsion ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.