The news is by your side.

Vu de l’Espagne : Le Maroc reste un partenaire « stratégique loyal »

0 132

Le ministre a ajouté, concernant les informations indiquant que le Centre national de renseignement (CNI) a conclu que l’exode de milliers de migrants en mai de l’année dernière vers Sebta faisait partie de la stratégie de «pression» du Maroc, ne sont que des «spéculations inappropriées qui n’ont pas lieu d’être». De même, il a une fois de plus insisté sur le fait que les relations avec le Maroc sont marquées par la «loyauté, la fiabilité et une fraternité très importantes», en assurant que ces relations «se sont maintenues, se maintiennent et se maintiendront».

Dans le même ordre d’idées, F. Grande-Marlaska a noté que les relations avec le Maroc continueront de «s’approfondir», comme l’ont souligné le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, et le roi Mohammed VI lors de leur rencontre du 7 avril, avant d’insister sur «la confiance mutuelle» et promettre des relations «tournées vers le XXIe siècle».

Margarita Robles, ministre de la Défense, a également réagi le même jour en soulignant que les relations avec le Maroc « ont pris une tournure importante », en signifiant que pour l’Espagne, avoir des relations excellentes avec le Maroc est une priorité.

Elle a expliqué que l’Espagne « parie toujours sur les voies de l’entente, sur les voies du dialogue, car les menaces que nous avons dans la zone sud sont très importantes », en citant le djihadisme grandissant au Sahel, dans une interview sur Telecinco. « L’Espagne est un pays qui, en raison de sa position géographique, doit avoir de bonnes relations avec tous ses voisins, bien sûr avec le Maroc », a-t-elle déclaré, en citant la France, l’Algérie et le Portugal aussi. Et d’ajouter que son pays « aspire, à avoir un leadership dans les affaires internationales et bien plus encore dans un contexte tel que celui que nous vivons depuis la guerre en Ukraine ». Par conséquent, « ce qui est exigé de tout pays, et dans ce cas de l’Espagne, ce sont les meilleures relations possibles avec les voisins », a-t-elle ajouté tout en estimant, enfin, que « les pays du sud, les pays du bassin méditerranéen, aient les meilleures relations entre eux », en raison de « l’expansion du terrorisme djihadiste et de l’immigration clandestine ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.