Washington menace de fermer son ambassade à Bagdad 

Les convois militaires américains en Irak font depuis quelques mois l’objet d’attaques. Pour se mettre à l’abri de telles explosions, la coalition dirigée par les États-Unis a eu recours aux entreprises locales irakiennes pour le transfert de ses équipements.

0
Washington menace de fermer son ambassade à Bagdad 

Récemment, les attaques à la roquette contre les intérêts US en Irak ont contraint les militaires américains d’évacuer certaines bases dont al-Taji dans le nord de la province de Bagdad.

« Le département d’État américain a assuré qu’il fermera  son ambassade à Bagdad si les attaques contre les représentations diplomatiques des États-Unis se poursuivent », a annoncé le président irakien.

« Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, a mis en garde contre la poursuite des attaques contre l’ambassade américaine et d’autres représentations diplomatiques et convois de soutien logistique », a déclaré le président irakien, Barham Saleh, lors d’une réunion des chefs des trois pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire avec des dirigeants des partis et groupes irakiens, organisée à l’invitation du Premier Ministre irakien, Mostafa al-Kazemi, et en l’absence de Nouri al-Maliki et Hadi al-Ameri, dirigeants des coalitions parlementaires État de droit et al-Fath.

D’après le président irakien, M. Pompeo a affirmé que le président américain  envisageait sérieusement d’examiner une fermeture de l’ambassade des États-Unis à Bagdad. Le chef de la diplomatie US a également menacé de lancer une opération d’anéantissement contre tous ceux qui sont impliqués dans l’attaque contre les forces américaines.

À en croire certaines sources politiques présentes à la réunion, la possible offensive américaine viserait les brigades du Hezbollah irakien et Asaïb Ahl al-Haq (dirigé par Qais al-Khazali), des paramilitaires faisant partie des Hachd al-Chaabi.

« Le secrétaire d’État américain a qualifié les conséquences de la fermeture de l’ambassade de très négatives pour l’Irak et son avenir. Il a conclu qu’il s’agissait du dernier avertissement adressé au gouvernement pour qu’il prenne des mesures sérieuses contre de telles actions », a-t-on ajouté de mêmes sources.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus