Le Yémen essuie des tirs américains : Des radars détruits

0
Les Etats-Unis ont annoncé mercredi 12 octobre avoir bombardé trois sites de radars dans des zones contrôlées par les rebelles houthis au Yémen, en réponse à des attaques par missile contre des bateaux de guerre américains dimanche et mercredi. Un responsable houti a nié les attaques en question, considérant les affirmations américaines « sans fondement ». Ces frappes, autorisées par le président Obama, ont été menées avec des missiles de croisière Tomahawk tirés par le destroyer USS Nitze, a précisé un responsable américain. Ces dernières « visaient des radars impliqués dans les récents tirs de missiles menaçant l’USS Mason et d’autres bateaux opérant dans les eaux internationales en mer Rouge et dans le détroit de Bab Al-Mandeb » entre la mer Rouge et l’Océan indien, a précisé le porte-parole du Pentagone dans un communiqué.
Il y a lieu de rappeler que si les Etats-Unis ne participent pas aux combats, il n’en reste pas moins qu’ils appuient la coalition menée par l’Arabie Saoudite en guise de soutien aux forces loyalistes. Riyad mène depuis mars 2015 une campagne de bombardements aériens dénoncée pour son caractère meurtrier pour les civils. Les Etats-Unis apportent du renseignement à la coalition arabe et font du ravitaillement en vol pour les avions de la coalition.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus