Yoweri Museveni entend rempiler à la tête de l’Ouganda

En Ouganda, les élections générales doivent se tenir au début de l’année 2021. Et le parti présidentiel, le Mouvement de la résistance nationale (NRM), a investi sans surprise, mardi, le président Yoweri Museveni.

0 5 503
Yoweri Museveni entend rempiler à la tête de l’Ouganda

En Ouganda, 80% de la population n’a connu de président que Y. Musevini. Il est désormais l’un des plus anciens présidents au pouvoir en termes de longévité sur le continent, derrière le président Teodoro Obiang Nguema de Guinée-Bissau, Paul Biya du Cameroun et Denis Sassou-Nguesso du Congo.

Y. Museveni est au pouvoir depuis 1986, quand après cinq années passées dans la brousse, l’Armée de résistance nationale qu’il dirigeait a pris le pouvoir par un coup d’État, renversant Milton Obote.

Des débats sur la limite d’âge lors du scrutin de 2016 avaient créé des tensions. Le pouvoir est toutefois parvenu à modifier la Constitution l’année dernière afin de permettre à Museveni de pouvoir briguer un nouveau mandat. Des interrogations sur son état de santé se font régulièrement entendre. Il avait été question de préparer son fils à sa succession, mais ce dernier n’obtient pas l’adhésion générale, notamment dans les rangs de l’armée.

D’autres candidatures à la présidentielle ont déjà été annoncées. Il y a notamment celle de Bobi Wine, chanteur populaire devenu député. Ce dernier est devenu le porte-parole d’une jeunesse désabusée par le régime autoritaire et il a fait l’objet de nombreuses menaces physiques et judiciaires. Quant à Kizza Bezigye, l’opposant historique, il ne s’est pas encore prononcé. Il pourrait faire cavalier seul ou s’allier à B. Wine.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus