Perspective MED
Actualité à la une

Zoom sur les mondiaux d’athlétisme de Londres 

Londres: Yahya Saïdi 

▷Abdessalem Ahizoune,  président de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme, suit de très près les athlètes marocains engagés à Londres. Il a fait le déplacement pour assister à la finale du 1500 m féminin. Le président de la FRMA  a rendu visite aux athlètes à l’hôtel des athlètes. Il s’est réuni avec le staff technique et médical en présence d’Abdessalem. Khayri Belkhir,  chef de la délégation marocaine et vice-président de la FRMA.

 

▷ »Déjà,  être finalistes aux mondiaux et pour la deuxième fois consécutive,  est un exploit. Encore du travail et il faut déjà focaliser l’attention sur les prochains mondiaux en 2019 et aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Demain, c’est déjà aujourd’hui  (…) » . Ce sont les propos du président de la FRMA,  Abdessalem Ahizoune,  adressés aux finalistes du 1500 m dames, Malika AKKAOUI et Rababe Arafi. Même l’Ethiopienne , Genzebe Dibaba, la détentrice du record du monde de la distance a fini dernière !

 

▷ C’est un travail extraordinaire fait récemment par des journalistes du « The mail On Sunday « . Leur conclusion est sans appel : Le 1/3 des finalistes des Jeux Olympiques de Londres ont des faits liés au dopage. En ajoutant à la liste les noms dévoilés par les hakers russes , « Fancy Bears », le journal « The mail On Sunday  » a été amené à titrer:  » Les Jeux Olympiques les plus sales de l’histoire « . Ce qui est cohérent avec les propos de Dick Pound,  une des chevilles ouvrières de l’antidopage mondial. Dick Pound estime le chiffre doublement et selon lui , seulement  2% ont été confondus. Dick Pound a même dit:  » Le système de l’antidopage ne fonctionne pas parce que les gens ne veulent pas qu’il marche ».

 

Au programme de mercredi, trois athlètes marocains entrent en lice: Fadwa Sidi Madane  ( 3000 m steeplechase ), Soufiane Bouquantar et Brahim KAAZOUZI  (5000 m).

 

▷ Le staff médical marocain est composé de Mlle HOUDA Lahlou, kinésithérapeute et du Dr Khalid BELFATMI. Tous deux cravachent jour et nuit pour accompagner les 15 athlètes marocains présents pour les mondiaux de Londres. Le dernier contingent des athlètes marocains devait arriver hier soir à Londres avec Brahim Akachab et Abdelaati Iguider qui était médaillé de bronze ici à Londres à l’occasion des Jeux Olympiques en 2012. Abdelaati Iguider qui n’a qu’une seule médaille des mondiaux (bronze) va-t-il être médaillé cette fois-ci? En tout cas,  Abdelaati Iguider doit assurer sa qualification à la finale du 1500 m pour prétendre au podium.

 

▷ Lundi dernier,  on a enregistré dans un des hôtels de Londres une intoxication alimentaire. Plusieurs cas ont été victimes d’une gastro-entérite. Le Botswanais,  Isaak Makwala, détenteur de la meilleure performance mondiale de l’année sur le 200 m fait partie des victimes et n’a pas pu prendre part au départ des éliminatoires du 200 m.

 

▷ A la FRMA,  on a déjà préparé le programme pour la saison prochaine. Outre le programme national, il y a deux échéances mondiales: les championnats du monde d’athlétisme en salle à Birmingham du 2 au 4 mars 2018 et les championnats du monde des juniors à Tampere  (Finlande) du 19 au 24 juillet 2018.

 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More